CLOSE DÉFENSE TODOKAI

 
CLOSE DEFENSE TODOKAI
 
 
Didier MARTIN est instructeur en Close CombatBoxe ThaïKaraté et formateur des forces de police et de gendarmerie.
Il est agréé Centre de Formation aux Techniques de Défenses Professionnelles.
 
(C.F.T.D.P. - identification R.M.A.  w833000244)
 
Le concept et la technique " CLOSE DEFENSE " ont été élaborés en Janvier 2005.
 
Les techniques du Close Défense sont issues d’Arts Martiaux asiatiques indonésiens et israéliens.
Certaines d’entre elles, réservées habituellement aux professionnels, sont faciles à assimiler.
 
Le Close Défense est un condensé des meilleures techniques d’art de combat, qui renverse radicalement les rapports de force physique.
 
Pour en acquérir la maîtrise, l’enseignement comporte :
 
  • L’acquisition des techniques de base, qui consiste à répéter avec deux ou trois partenaires les techniques, positions et déplacements ;
  • Le combat réel pieds poings avec protections, debout, contre un à trois adversaires ;
  • Le combat contre armes blanches, matraques ou tout autre objet contondant ;
  • Le combat au sol.
 
Le Close Défense permet rapidement de se défendre, vite et bien, en quelques mois d’entrainement.
 
Le Close Défense convient aux professionnels et aux particuliers désirant acquérir rapidement des notions de défense efficace.
 
Le terme défense personnelle (ou le terme anglais self-defense) désigne l’ensemble des techniques de combat pour faire face à une attaque lorsque l’on est désarmé. On parle aussi parfois de combat rapproché (close combat).
Le terme « autodéfense » a étymologiquement la même signification, mais renvoie plutôt à une défense armée.
 
Selon Dan Low, la notion de self-combat est la confrontation de trois états : la confusion, la compréhension et la spontanéité, signifiant probablement que l’agression étant soudaine, la victime est sous l’effet de la confusion et doit réagir spontanément en essayant de comprendre ce qui se passe.
 
L’enseignement de la défense personnelle est souvent basé sur des arts martiaux ou sports de combat avec toutefois une différence de taille : les arts martiaux, portent une attention particulière au respect de l’adversaire, parfois même nommé « partenaire » ; dans la défense personnelle, le but est de faire cesser l’attaque avant d’être maîtrisé, blessé ou même tué, le plus rapidement possible.
 
S’il y a un respect rigoureux de règles de sécurité pendant l’enseignement et l’entraînement, avec utilisation d’armes factices et port de protections, l’application réelle se fait sans aucun respect de l’attaquant, puisque celui-ci ne respecte pas sa victime.
 
Il faut toutefois souligner que, vis-à-vis de la loi française, la réponse doit être proportionnée à l'attaque, et que l'on ne peut être considéré enlégitime défense que si l'on est attaqué en premier.
 
Academie 20fond 20blancSl 15529471659 55a3b43b36 zSl 15731412722 66972793e2 zSl p1100098

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×