TODOKAI RYU


541998-280619128680944-355924019-n.jpg

TODOKAI RYU KARATEDO
 " Le karaté est courtoisie du début à la fin "

Gichin Funakoshi, 20 kun

TODOKAI FRANCE est le représentant de la NIHON DENTO SHOTOKAN KARATE RENMEI situé à  GOTEMBA JAPON
Comme au Japon, nous nous donnons comme objectif de perpétuer la culture japonaise et de défendre des idées et des techniques de la plus haute tradition.

Le but de notre école est avant tout le respect et l'application du DOJO KUN ainsi que l'enseignement des Maîtres Gichin Funakoshi , Masatoshi Nakayama  .

Ce site internet a été réalisé afin de rappeler les points importants aux pratiquants et à titre d'information pour les néophytes. Une connaissance théorique minimum est nécessaire mais ne saurait remplacer la pratique.

"NE CROYEZ PAS QUE LE KARATE NE SE PRATIQUE QU'AU DOJO "
Gichin FUNAKOSHI
" 20 kun "

Le karaté est une méthode d'auotodéfence utilisant toutes les parties du corps. A force d'entraînement, il permet de maîtriser un ennemi qui attaque par surprise comme avec une véritable arme.

Selon sa façon de pratiquer et surtout de l'appliquer le karaté peut devenir un Art martial appelé karaté-dô, (voie d'épanouissement du caractère)  . Nous enseignons, a TODOKAI, avec une priorité pour l'Art martial.


 Ce karaté qui basé sur l’ancienne tradition du Bushido (voie des samouraïs) japonais, doit nous développer aussi bien mentalement que physiquement.


En matière d'efficacité, le but est de développer la capacité de chacun à mettre hors d’état de nuire un adversaire, sur une technique de poing ou de pied. Pour atteindre ce but, les pratiquants doivent s’astreindre à s’entraîner dans l’inséparable « trinité » kihon, kata et kumite. A travers cette pratique, la progression inévitable est la force, l’esprit et la discipline. Eventuellement, les pratiquants deviendront de formidables combattants. Mais ils devront d’abord apprendre l'endurance, le courage, la patience, la compassion, la loyauté, l’indépendance, la déférence et l’intégrité.

Nous voulons montrer que la pratique du karaté traditionnel est possible au milieu de la complexité de notre monde moderne, et qu’il y a de la place pour tous de façon générale, sans distinction de race, de sexe, de statut social, de nationalité ou de profession.

KARATE TODOKAI

Son approche pédagogique vise à former des êtres équilibrés. L’harmonie du corps, du cœur et de l’esprit est l’essence même de cette approche. Lorsque nous avons  atteint cet équilibre, nous devons poursuivre notre ascension et maintenir cet équilibre en grandissant dans la voie du karaté-do.

 Le fondateur du groupe Tôdôkaï, Tohru Yamaguchi Sensei, est l’instructeur chef. Celui-ci est venu à plusieurs reprises en France à titre d’instructeur invité.

 De plus, Tôdôkaï transmet les valeurs fondamentales du Ni ju kun de Gichin Funakoshi O’sensei, des cinq maximes du dôjô kun, du respect, du dépassement de soi, du contrôle de soi, de la sincérité, de la détermination, de la rigueur et de la discipline.

 Dans le karaté traditionnel, le maître veut nous faire franchir trois étapes : l’obéissance traditionnelle, la divergence traditionnelle et, finalement, la transcendance traditionnelle. Le karaté shôtôkan du groupe Tôdôkaï ne fait pas exception et veut faire évoluer ses adeptes selon ses principes.

 L’être humain veut devenir un être équilibré dans son cœur, son corps et son esprit. Comment doit-il cheminer pour en devenir un? Le karaté-do est une voie parmi tant d’autres.

 Valeurs transmises

                                                       Tôdôkaï International

 Pour ce faire, Tôdôkaï International a pour président un canadien, Alain Faucher Sensei. Le vice-président aux affaires est un français, Éric Lejeune Sensei.

 le karaté shôtôkan traditionnel, à l’extérieur du Japon, est en voie d’expansion. Le chef instructeur de Tôdôkaï International, Tohru Yamaguchi Sensei, a cru bon de s’associer avec des occidentaux afin de poursuivre son œuvre, car, pour lui, Tôdôkaï est sans frontière et sans limite.

 Tôdôkaï International est une corporation à but non lucratif offrant une aide technique en karaté shôtôkan traditionnel. Pour nos membres, nos offrons des stages internationaux ainsi que des passages de grade.

 Les dôjôs membres d’un pays ont besoin d’autonomie dans leur mode de fonctionnement, tout comme les associations nationales. Chaque pays a son mode de fonctionnement, souvent différent d’un pays à un autre. Comment une personne vivant à l’extérieur de la France, Canada, Maroc, Japon, … peut-elle comprendre les prérogatives et les besoins des personnes vivant à l’intérieur d’un de ces pays?

 Les membres individuels d’un dôjô sont mieux placés pour identifier les besoins que les structures internationales. Souvent, nous avons vu, dans le passé et encore de nos jours, les groupes internationaux dictés et imposés les modes de fonctionnement à l’intérieur des dôjôs et des associations nationales.

 Au niveau structure administrative, Tôdôkaï International se veut être une organisation de service en offrant une aide technique basée sur le karaté shôtôkan traditionnel. Nous laissons à chaque pays la possibilité de se développer, car l’autonomie administrative est nécessaire à l’épanouissement des membres.


ÉCOLE JAPONAISE DE KARATÉ TODOKAI

 Toru Yamaguchi Sensei, 9ième dan, est le chef instructeur de la Nihon Dento Shotokan Karate Renmei. Un des derniers grands maîtres japonais gradué de l’université Komazawa et de l’école d’instructeur de la JKA formé à la JKA par Nakayama Sensei et élève de Funakoshi Sensei, père du karaté. 

   TODOKAI signifie 

association de la voie de Toru YamaguchiSensei.C’est une école vouée à la promotion du karaté traditionnel shotokan. Elle rassemble tous les karatékas de style shotokan dans l’esprit de Funakoshi O’Sensei. Elle poursuit la mission de ce dernier et de Masatoshi Nakayama O’Sensei.

 

   À travers le développement du corps, le karaté veut renforcer l’esprit. La philosophie holistique de l’éducation mentionne que les humains ont besoin de se réaliser dans trois domaines : cognitif, psychomoteur et socio affectif.

 

 

   

 

 

    Karaté de l’éducation

À travers le développement du corps, le karaté veut renforcir l’esprit. La philosophie holistique de l’éducation mentionne que les humains ont besoin de se réaliser dans trois domaines : cognitif, psychomoteur et socio affectif. Même si en karaté, nous avons les Kihons, les Katas et les Kumités, nous avons beaucoup de difficulté à les séparer les uns des autres. Le domaine cognitif réfère aux connaissances du karatéka. Le domaine psychomoteur touche l’habilité physique et la performance, par ailleurs, le domaine socio affectif décrie le comportement global du karatéka. Par l’entraînement des Kihons, des Katas et des Kumités, nous essayons de combler ces besoins.  

Chacun sait qu’une compagnie désire la meilleure productivité de la part de chacun de ses employés, et chaque personne, à l’intérieur de la compagnie, a ses propres objectifs. Si nous ne développons notre corps, nous ne pourrons pas obtenir nos buts et performer à notre meilleur, parce que notre corps ne sera pas préparé à nous soutenir lors nos efforts mentaux.

 

Quiconque, ayant un travail ou un projet à faire, sera sous une tension afin de performer tel que convenu ou bien de remettre le produit final tel que convenu. Ce niveau de stress doit être éliminer et le karaté-dô est un voie to recréer l’équilibre entre les émotions et la rationalité à l’intérieure même de notre corps.

 

À travers un entraînement rigoureux, nous développerons les attitudes mentales adéquates et transférerons ces mêmes attitudes lors de notre travail. Pendant l’entraînement, nous éliminerons le stress, ayant été absorbé durant nos heures de travail, en libérant notre fatigue mentale par des mouvements énergiques. Cette nouvelle énergie positive, développée durant l’entraînement, nous aidera à supporter, encore une fois, le stress du travail. Le rééquilibrage de nos émotions et la rationalité est le point crucial afin de découvrir les bonnes valeurs dans notre vie en général.

 

 

 

YAMAGUCHI T. O'SENSEI

 

fondateur

13 janvier 1936 - 31 juillet 2010

    Todokai International ainsi que tous les pays affiliés à Todokai  sont en deuil. En effet, Yamaguchi Tohru Sensei est décédé le 31 juillet dernier à l’âge de 74 ans. Yamaguchi Tohru O’sensei étaient le chef instructeur de Todokai International.

 Il représenta la JKA dans plus de 80 pays. Il donna des stages en Afrique du Sud, en Angleterre, au Canada, aux États-Unis, en France, au Maroc, au Sri Lanka, en Indonésie et sur le continent de l’Amérique du Sud.

 

Mais qui était Tohru O’sensei?

 yamaguchicoup2-0jdb5.jpg

 

Le treize (13) janvier 1936 est né à Kameido de Tokyo, Japon,  Iwaizumi Toru Sensei. La famille Iwaizumi comptait déjà trois (3) garçons. Nous étions dans la période avant la guerre de 1939-1945. Monsieur Iwaizumi, médecin, avait beaucoup de travail. Lorsque la guerre se déclara, une période creuse s’installa au Japon. Sensei se rappelle que, lors des bombardements des américains sur la ville de Tokyo, il devait courir parmi les débris pour se mettre à l’abri des attaques ennemies.

 yamaguchi-jkacoup-svf56.jpg

En 1960, il convole en juste noce avec madame Yamaguchi. Comme le veut la coutume, pour les familles, n’ayant pas d’héritiers mâles, pour perpétuer le nom de la famille, la famille Yamaguchi demanda à Iwaizumi Toru de devenir leur fils adoptif et ainsi perpétuer le nom des Yamaguchi. Sensei accepta car il y avait déjà des héritiers mâles dans la famille Iwaizumi, ce qui perpétuait leur nom.

De l’union de madame Yamaguchi et Sensei naquit un fils. Ce dernier, à son tour, se maria et eu deux enfants. Une fille aînée, présentement à l’université et un fils cadet qui est à l’école secondaire.

 

Études

Iwaizumi Toru fit ses études secondaires à l’école secondaire d’Ibaragi près de Tokyo. Ensuite, il fit  des études en littérature et sciences sociale à l’université Komosawa. Il obtint son diplôme, mais n’œuvra pas dans son domaine.

Pendant ses études universitaires, Iwaizumi Toru se passionnait pour les épreuves de pistes et pelouse. Ses spécialités étaient le 100 mètres et 200 mètres ainsi que les courses de haies.

Karaté 

Lors d’une démonstration de karaté à l’université, Iwaizumi Toru fut très impressionné par la force et la précision des techniques des participants.

Mais quel style de karaté choisir, car le Wado-Ryu, le Goju-Ryu, le Shito-Ryu et le Shotokan-Ryu étaient offerts? Il demanda l’avis à un de ses amis et ce dernier lui suggéra le Shotokan.

Cela fait plus de cinquante cinq (55) ans et sensei me le rappelait encore lors de notre rencontre en avril dernier.

Son premier instructeur

Son premier instructeur fut feu Nishiyama O’sensei. Iwaizumi Toru s’entraîna pendant quatre (4) ans à l’université avant de se joindre à la fin de ses études à la célèbre école de la Japan Karate Association en 1958 à titre d’excellent candidat aspirant instructeur.

Ce fut suite aux recommandations de Nakayama O’sensei  que Iwaizumi Toru décida de faire le cours d’instructeur de la Japan Karate Association. Il fut promu en 1959.

Sa première assignation, à titre d’instructeur de la JKA, fut d’enseigner au siège social de la JKA. C’est, alors, qu’il prit la décision de dédier sa vie au Karaté, comme Funakoshi Gichin l’avait fait en rédigeant son célèbre poème sur le Karaté d’une île du sud.

Yamaguchi Sensei et ses années de compétitions

Il fut parmi les 10 finalistes pendant plus 10 ans, tant en kata qu’en kumité, au sein de la JKA et au Japon. En 1969, il fut nommé le karatéka d’excellence pour le tournoi.

  

   Photos : Kumite et kata

All Japan Kumite Champion

1960    3ième place Iwaizumi Toru

1969    3ième place Yamaguchi Toru

  All Japan Kata Champion

 1962    3ième place Iwaizumi Toru

1963    2ième place Iwaizumi Toru

1969    2ième place Yamaguchi Toru

1970    3ième place Yamaguchi Toru

1971    2ième place Yamaguchi Toru

1974    3ième place Yamaguchi Toru

 Seikukan

yamaguchicoupe-kata-b8rva.jpg   

En 1971, Yamaguchi Sensei ouvre son dojo du nom de Sei Ku KanSei vient du mot «Seiko» qui signifie «succès». Ku en japonais s’écrit comme «kara» dans le mot karaté. Kan signifie «école». En d’autres mots, Sei Ku Kan veut dire l’école de karaté du succès.

Comme anecdote, Yamaguchi Sensei désigna le dojo privé d’Alain Faucher Sensei du même nom.

Todokai

 

C’est cette année-là que le logo du tigre Shotokan avec les lettres To Do Kai fut créé. To signifie les premières initiales du prénom de Yamaguchi Sensei. Do signifie la voie. Kai, ici, veut dire l’association. Yamaguchi Sensei créa lui-même ce logo. Dans le groupe Todokai, nous étudions 30 katas.

Création de Todokai, à titre d’organisation

Après le décès de Nakayama Sensei, Yamaguchi Sensei voulut créer sa propre organisation.

Les déplacements de Yamaguchi Sensei suivent un rythme naturel et sont d'une brillante agilité. Ses techniques sont aussi tranchantes que la lame d'un sabre, ...

Il fut l'élève de Maître Masatoshi Nakayama et a peaufiné son entraînement avec des instructeurs de renom comme Maître Hidetaka Nishiyama et Maître Taiji Kase. Il a fait ses études à l'Université Komazawa et a fait le fameux cours d'instructeur de la JKA (Kenshusei) avec des compagnons de classe aussi célèbres que Tetsuhiko Asai, Yutaka Yaguchi, Keinosuke Enoeda et Hiroshi Shirai.


Nakayama Sensei, dans la célèbre série de livre "Best Karaté - kumite", le décrivait comme un maître parmi les maîtres.

 C’est suite au décès de Nakayama Sensei que Yamaguchi Toru Sensei pense à créer sa propre organisation  sous le nom de Nippon Shotokan Karate Federation Todokai, affilié à la JKA.

 Lors du schisme, Yamaguchi Sensei poursuit la formation de son organisation. En 2008, Todokai International est formée grâce à  Yamaguchi Sensei, premier chef instructeur et représentant du Japon, Alain Faucher Sensei, président et chef instructeur du Canada, et finalement Éric Lejeune Sensei, vice-président et chef instructeur de la France.

 Photos Alain et Sensei.

 opl.jpg

                                                                                                                Éric et Sensei

  Cette organisation regroupe, présentement, Todokai Belgique, Todokai Algerie,Todokai Maroc, Todokai Canada, Todokai France et  la Nippon Shotokan-Ryu Todokai Karate Federation, un groupe en Algérie et au Cameroun.

 

Suite au décès de Yamaguchi O’sensei, l’association poursuit sa destinée en ayant pour but les mêmes objectifs : autonomie des pays, formations des instructeurs de qualité, examinateurs reconnus à travers le monde.

En France, vous pouvez communiquer avec Éric Lejeune Sensei ou sur le site de France Todokai :

Au Canada, vous pouvez communiquer avec Alain Faucher Sensei : senseifaucher@yahoo.ca ou sur le site de Todokai International : www.todokaiinternational.com 

 

 

Toru Yamaguchi Sensei  

9ième dan  JKSF

  Maitre fondateur de l'école TODOKAI. Yamaguchi Sensei, gradué du cours d’instructeur de la JKA et instructeur de renommé mondial, est décrit par Nakayama Sensei, dans le livre Best Karaté « Kumité 2 », comme un maître parmi les maîtres.

  • Yamaguchi Sensei a représenté la JKA dans plus de 80 pays lors de stage. Il est venu à maintes reprises en France.
  • Yamaguchi Sensei fut un compétiteur émérite et finaliste à la fois en kata et en kumité, et ce pendant plus de dix années.

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×